PREAMBULE

Dans le cadre de ses activités éducatives et pour la promotion de la richesse de la culture Malgache, l’ONG Friends of Madagascar en partenariat avec l’association Teach For Madagascar lance un concours d’écriture d’histoires courtes inspirées de la culture du pays. Le choix du type de concours n’est pas inopiné car à Madagascar, l'accès aux livres est difficile, en particulier pour les enfants issus des zones rurales et/ou éloignées. Les livres, de fabrication locale ou étrangère, sont vendus à des prix qui ne sont pas à la portée de la masse populaire. D’autant plus que l’on peine à trouver des livres en malgache, pourtant supposés être vecteurs de la culture du pays. L’objectif principal de cette initiative de FoM et de ses partenaires est de contribuer à l’amélioration de la qualité d’enseignement en permettant un meilleur accès aux livres dans les zones rurales.

ARTICLE 1 : PRÉSENTATION

Le prix « Short Stories Writing Contest » entend les histoires Malgaches destinées aux enfants, sous la forme littéraire de la nouvelle ou du conte. Le concours est ouvert à toutes les nationalités, mais le texte doit être écrit en langue Malgache ou Française, et sans fautes d’orthographe. Les participants ne sont soumis à aucun thème imposé, du moment que le texte traite ou reflète des questionnements ou réalités propres à la culture Malgache.

ARTICLE 2: CONDITION DE PARTICIPATION

2.1.

Le concours est ouvert à toute personne physique âgée de 18 ans et plus à la date de remise du manuscrit, résidant à Madagascar ou membre de la diaspora Malagasy ; Les membres du jury, du comité d’organisation et leurs familles ne peuvent pas être candidats.

2.2.

Les contributions seront anonymes. Le candidat devra mentionner son identité exacte sur la fiche d’inscription dûment remplie qu’il joindra à son dossier de candidature accompagné de la convention de cession de droits relative à l’édition de l’œuvre lauréate dûment complétée et signée.

2.3.

La participation au concours n’est soumise est gratuite.

ARTICLE 3: CONDITION DE RECEVABILITÉ

3.1.

Un dossier d’inscription ne pourra comprendre qu’un seul texte.

3.2.

La longueur du texte ne devra pas dépasser un maximum de 3000 mots, police Times New Roman, taille 12, sans interligne. La pagination est obligatoire et indiquée en bas de page. Les paragraphes seront « justifiés » avec des marges à gauche et à droite de trois centimètres. Le texte devra comporter un titre et ne devra pas être signé.

3.3.

La langue des textes est le Malagasy ou le Français.

3.4.

L’œuvre doit être originale et inédite. Elle ne doit pas avoir été déjà publiée ou primée, ou soumise à l’édition précédente de l’appel à écritures.

Le non-respect de ces règles entraîne la non-recevabilité de l’inscription

ARTICLE 4: RETRAIT ET DÉPÔT DES DOSSIERS

4.1.

Le dossier d’inscription comporte le règlement du concours, la convention de cession de droits relative à l’édition de l’œuvre lauréate et la fiche d’inscription des candidats. Ils sont disponibles en ligne et téléchargeables sur diarynofy.mg

4.2.

Les dossiers devront être envoyés par voie électronique uniquement sur le site web dans l’onglet « CANDIDATURE ». Les participants devront attacher à leur mail, trois pièces-jointes distinctes :

- Une pièce-jointe contenant leur manuscrit au format PDF.
- Une pièce-jointe contenant leur fiche d’inscription.
- Une pièce-jointe contenant la convention de cession de droits relative à l’édition de l’œuvre lauréate remplie (signature et titre de l’œuvre uniquement), au format PDF.

Friends of Madagascar s’engage à préserver l’anonymat des manuscrits. Il sera délivré un accusé de réception par mail sous 48h ouvrables.

4.3.

La date limite du dépôt des dossiers est fixée au 30/11/2019 à 16h30, heure de Madagascar.

ARTICLE 5 : COMPOSITION DU JURY ET CRITERE DE SELECTION

5.1.

Le Jury sera composé de cinq (05) membres, dont deux (2) écrivains Malgaches, une (01) enseignante, une (01) référence dans le domaine de la cinématographie à Madagascar et un (01) représentant désigné par le comité organisateur.

5.2.

Parmi les critères de décision, le jury prendra notamment en compte la qualité littéraire du texte, l’originalité des thèmes et la relation avec la culture et l’identité Malgache.

ARTICLE 6 : LE PRIX

6.1.

Le jury distinguera cinq œuvres.

6.2.

Chaque auteur d’une œuvre lauréate sera récompensé par la somme de 500 000 MGA avec la publication de son texte dans un recueil de nouvelles. Les partenaires offriront éventuellement d’autres lots aux lauréats.

6.3.

Le nom des lauréats et le titre de leur nouvelle seront annoncés sur page Facebook de l’ONG Friends of Madagascar au cours de la semaine du 16/12/2019. Un événement pour la remise des prix sera organisé à cet effet à l’hôtel Tamboho, Ankorondrano le 21 décembre 2019.

ARTICLE 7 : DROITS DE PROPRIÉTÉ ET D’EXPLOITATION DES ŒUVRES PRIMÉES

7.1.

Le lauréat demeure propriétaire de son œuvre.

7.2.

Il sera édité 200 exemplaires du recueil des œuvres primées, en langue Malgache avec une traduction en français et en anglais. En vue de l’édition des œuvres primées, les lauréats cèdent les droits d’exploitation, de reproduction, de publication, de représentation et de diffusion sur leurs œuvres à Friends of Madagascar pour ces 200 exemplaires et les éventuelles autres impressions pendant les deux (02) ans à venir. Une part des exemplaires édités sera rendue disponible en librairie.

ARTICLE 8 : ADHÉSION AU CONCOURS

La participation à ce concours implique l'acceptation sans réserve par tous les candidats du présent règlement ainsi que des décisions prises par le jury et des termes de la convention de cession de droits relative à l’édition des œuvres lauréates. La convention de cession de droits relative à l’édition des œuvres lauréates est annexée au présent règlement et devra obligatoirement être jointe au dossier de candidature, dûment remplie et signée. En l’absence de signature de la convention de cession de droits par le participant, le dossier sera jugé non recevable.

PROFIL DU JURY

Le Jury sera composé de cinq (05) membres, dont deux (2) écrivains Malgaches, une (01) référence dans le domaine de la cinématographie à Madagascar, une (01) enseignante et un (01) représentant désigné par le comité organisateur (à déterminer).

Sample avatar

Eusèbe Jaojoby

Chanteur

Eusèbe Jaojoby naît le 29 juillet 1955 à Anboahangibe, près de Sambava. Cet artiste hors-pair, connu aujourd'hui encore comme étant le « grand maître du salegy », a baigné dans le domaine de la musique depuis sa tendre enfance. C'est ainsi que, sociologue de formation et par la suite journaliste au sein de la radio nationale Malgache, il reprend le chemin de la musique. Jaojoby se démarque en tant qu'artiste par son amour pour la culture Malgache: fervent défenseur de nos couleurs et passionné d'art, il participe à plusieurs événements d'envergure nationale et internationale, notamment au Festival Libertalia ou en tant que parrain de Madagasykart.
© Photo: L'Hebdo de Madagascar

Sample avatar

Johary Ravaloson

Ecrivain

Docteur en droit, éditeur et traducteur, Johary Ravaloson est surtout un écrivain qui se définit comme étant un auteur dégagé (« plastikèr de paroles »). Il est entre autres l’initiateur du mouvement Dodo qui manifeste la « fragilité de la condition humaine » et a été récompensé par plusieurs prix littéraires à l’exemple du prix Ivoire pour son roman Vol à vif ou encore le Prix Beau Livre 2009 pour Zafimaniry intime/Zaho zafimaniry.
© Photo: Studio D.Mix

Sample avatar

Mose Njo

Ecrivain

Ecrivain bilingue, Mose Njo a représenté Madagascar et l'océan Indien durant les Jeux de la Francophonie à Abidjan, catégorie littérature, a sorti un roman en malgache intitulé Lisy Mianjoria et est le premier africain francophone à être édité dans une anthologie de science-fiction européenne intitulée Europunk, chez Realities, inc.
© Photo: Newsmada

Sample avatar

Lova Nantenaina

Cinéaste

Ayant étudié la sociologie et l’humanitaire en France pour ensuite poursuivre ses études en Maîtrise Information et Communication à la Réunion avant d’intégrer l’Ecole de cinéma de Toulouse, Lova Nantenaina est un Franco-malgache qui aujourd’hui est réalisateur, producteur et gérant associé d’Endémika, une société de production. Il est notamment connu pour avoir auto-produit et réalisé des courts-métrages ancrés dans le vécu des Malgaches, à l’exemple de « Ady Gasy ».
© Photo: No Comment

Sample avatar

Lysharenamalala Makamanana

Enseignante

Diplômée en Communication de l’Université d’Antananarivo, Lysharenamalala Makamanana a toujours baigné dans le domaine de l’éducation. En effet, en plus d’enseigner la langue anglaise au sein du Lycée Père Pedro et de l’école FIFANAMPIANA, elle est également la coordinatrice du projet KOLO – EPP Project de Teach For Madagascar, qui est un projet visant à fournir un soutien aux enfants des EPP de la capitale, notamment par le programme de lecture ou Vaky Boky